Dimanche 13 janvier - 16h00

Cie la Tempête
Bach the minimalist, une musique électrique

Pour la première représentation publique de Bach the minimalist, la Compagnie La Tempête a choisi l’Auditorium Sophie Dessus, à Uzerche. Ce nouveau concert, mené sous la direction de Simon-Pierre Bestion, voit la musique classique de Jean-Sébastien Bach, figure centrale du programme, mise en miroir avec la musique minimaliste, musique répétitive du XXe siècle. Avec le rythme pour point commun entre la musique minimaliste et celle de Jean-Sébastien Bach, ce concert offre également à voir au public par la mise en œuvre d’un mapping vidéo de l’artiste vidéaste néo-zélandaise Jemma Woolmore, alias Jem The Misfit, qui permet une immersion totale, au travers d’un véritable jeu de symétrie et de géométrie. Ou quand le minimalisme s’affranchit du XXe siècle, et parcourt les époques…

Avec :
Simon-Pierre Bestion, conception et création musicale
Jemma Woolmore, création mapping et live
Louis-Noël Bestion, clavecin
9 instrumentalistes

Programme :
Johan Sebastian BACH, Concerto in D moll pour clavecin BWV1052, Passacaille et fugue en Ut mineur (1716)
John ADAMS, Shaker Loops (1978)
Henryk GORECKI, Harpsichord concerto (1995)
Steeve REICH, Piano Phase (1967)
Jehan ALAIN, Litanies (1937)
Knut NYSTEDT, Immortal Bach (1988)

En coréalisation avec l’OARA.

La Tempête est accompagnée depuis 2015 par Mécénat Musical Société Générale et depuis 2019 par la Caisse des Dépôts. Elle reçoit également le soutien du ministère de la culture et de la communication (Drac Nouvelle-Aquitaine), de la région Nouvelle-Aquitaine, du département de la Corrèze et de la ville de Brive-la-Gaillarde. La Tempête est actuellement en résidence à la Fondation Singer-Polignac.

 

Fermer le menu